Les pilotes de Seine et l’Armada

Un événement majeur

Comme les cinq éditions précédentes, L’Armada 2013 est un événement majeur aussi bien pour le port que pour la ville de Rouen, une fête maritime internationale au cours de laquelle une quarantaine de grands voiliers traditionnels et de navires des Marines Nationales du monde entier sont ouverts à la visite pendant 10 jours, avant de redescendre la Seine tous ensemble pour un spectacle unique au monde ,« la Grande Parade ».

Les pilotes de Seine au coeur de l’Armada

Comme tout navire escalant dans un port, ces grands voiliers et navires militaires sont guidés par un pilote tout au long des 7 heures que dure leur remontée de la Seine.

La station de pilotage de La Seine est donc entièrement intégrée à l’organisation de cet événement. Les deux Pilotes Majors, en charge de la régulation générale du trafic en Seine, coordonnent avec la capitainerie du Port et l’équipe organisatrice de l’Armada la venue de ces navires d’un genre particulier. Ces grands voiliers sont en effet caractérisés par un tirant d’air très important (50 mètres et plus de la surface de l’eau jusqu’au sommet des mâts pour les plus grands d’entre eux) ce qui implique un horaire de transit très précis pour qu’ils puissent passer sous les obstacles aériens qui enjambent la Seine (3 ponts et 5 lignes EDF) avec une marge de sécurité satisfaisante à la fois au-dessus du mât et sous la quille. La préparation de cette régulation spécifique nécessite un travail de collecte et de vérification des informations techniques qui a débuté il y a déjà trois ans. Les échanges avec les acteurs concernés sont nombreux (Commandants des navires, armateurs, services techniques du port, capitainerie, Organisation de l’Armada, EDF, etc.) afin que rien ne soit laissé au hasard pour une fête parfaitement réussie.

Le service du pilotage coordonne également avec la Capitainerie le placement des navires à quai : un jeu subtil qui consiste à tenir compte des possibilités d’accueil des quais, des desiderata de l’Armada et des contraintes nautiques pour un appareillage harmonieux lors de la Grande Parade.

10 jours et 120 km de spectacle!

La montée de ces navires dans le port de Rouen se fait en plusieurs vagues qui sont intégrées au trafic commercial habituel du port. Cette année, les navires arriveront entre le 03 et le 06 juin. Ils devront remonter les 120 km de rivière avant d’arriver au Pont Flaubert (pont levant) que certains d’entre eux franchiront, de nuit pour limiter la gêne à la circulation,  pour aller se placer en plein cœur du centre ville de Rouen.

Dimanche 16 juin, jour de la Grande Parade, le trafic commercial du port de Rouen est suspendu durant une marée. La parade débute par l’appareillage séquencé d’une cinquantaine de navires en trois heures trente et se poursuit par leur descente en convoi jusqu’à la mer. C’est un ballet nautique spectaculaire qui est coordonné et exécuté par les services portuaires : pilotes, remorqueurs, lamaneurs et officiers de port. Traditionnellement, un public nombreux assiste tout au long des rives de la Seine à cet au-revoir.

58 pilotes sur le pont!

Pour être en mesure de servir simultanément tous les navires de la parade, la totalité des pilotes de Seine est « sur le pont » dès le lever du soleil. La plupart d’entre eux assureront la conduite du navire qui leur est confié jusqu’à l’embouchure de la Seine, soit une douzaine d’heures de pilotage non-stop !